Slam-dit

Le Projet « Slam-dit »

A Bienne, nulle place n’est encore donnée aux slameurs francophones, bien que la Coupole offre depuis 2006, deux soirées slam par an, organisées par Funky Monkey Productions, sous le titre «Dichterschlacht». Ces joutes verbales connaissent d’ailleurs un véritable succès au-delà de nos frontières: des artistes en provenance d’Allemagne et d’Autriche viennent à Bienne pour participer à ces soirées.
En Romandie – Lausanne, Genève, Neuchâtel et Fribourg notamment – de telles soirées accueillent aussi bien des slameurs confirmés que des amateurs, mais elles fonctionnent selon un autre mode, moins basé sur les performances et la compétition.

Le projet «Slam-dit» consiste à mettre sur pied trois soirées francophones par année dans le but de faire se rencontrer les slameurs des cantons romands et ceux de la région, pour susciter des vocations et leur ouvrir un nouveau lieu de rencontre en ville de Bienne.
Les soirées, sont planifiées les premiers jeudis des mois de janvier, mai et septembre, dès le 6 janvier 2011. Elles dureront de 20h00 à 23h00. Un maître de cérémonie (MC = Master of Ceremony) confirmé, en la personne de Bernt Frenkel, habitué à animer des soirées slam au Bar King à Neuchâtel, mettra son talent à contribution pour animer les trois soirées slam francophones de Bienne en 2011.
Il est prévu de faire participer douze slameurs, ainsi que des membres du public qui s’annonceront en début de soirée auprès du maître de cérémonie, lequel déterminera l’ordre d’apparition. Ceux-ci présenteront trois manches de slams, voire plus, selon la durée de ceux-ci.
Grâce à la collaboration avec les organisateurs de Bienne et de Neuchâtel, nous comptons sur une importante participation des slameurs des cantons romands qui auront ainsi une porte ouverte sur une région où le slam n’en est qu’à ses débuts. Nous ne doutons pas que ce nouveau genre de littérature orale a de grandes chances de se développer et de rayonner dans le Jura bernois et le Jura.

Pour témoigner de sa confiance en ce projet, le Cercle littéraire de la Société jurassienne d’émulation a d’ores et déjà offert une participation financière de CHF 300.- pour les soirées slam 2011.

Le Slam

Le slam (slam poetry) est une forme de poésie sonore considérée comme un mouvement d’expression populaire, démocratique, non élitaire, initialement en marge des circuits artistiques traditionnels, aujourd’hui largement reconnu et médiatisé.
C’est un art du spectacle oral, focalisé sur le verbe et l’expression brute avec une grande économie de moyens, un lien entre écriture et performance où les slameurs ont tout loisir de s’exprimer sur de multiples sujets, parfois pour revendiquer leurs opinions, pour exposer les thèmes qui leur tiennent à cœur ou simplement trouver le courage d’adresser leurs pensées profondes à un public qui ne les juge pas, mais qui a la possibilité de rebondir sur le contenu de leurs textes et ce dans leur propre style.

Les soirées slam sont ouvertes à tous et à toutes, sans aucune distinction d’âge, de sexe, de couleur, de religion, de préférence sexuelle, d’apparence, de potentiel physique et intellectuel.

Slam mode d’emploi

1. Les slameurs doivent lire ou dire leurs propres textes.
2. Le seul accessoire est un micro: pas de déguisement, de costume de scène, ni de musique. La performance repose sur le texte et la relation d’un slameur seul avec son public.
3. Chaque passage est limité à un texte et à cinq minutes.
4. Les slameurs doivents’ inscrire auprès du maître de cérémonie (MC) avant le début de la soirée slam. Chacun peut être slameur (scène ouverte).
5. Un poème dit, un verre offert. Cinquante poèmes dits, un verre offert.
6. Un jury composé de spectateurs nommés avant le spectacle élit le meilleur
slameur de la soirée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>